Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, Barnes utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Labottière

rue labottiere bordeaux

Histoire de la rue Labottière

Entre le Parc Rivière et le Parc Bordelais, le quartier de la rue Labottière se distingue par de somptueux hôtels particuliers : le château de Labottière qui accueille les expositions d’art contemporain de l’institut culturel Bernard Magrez et, de l’autre côté de la rue, la « Grande Maison Bernard Magrez » qui abrite un hôtel-restaurant très haut de gamme. Construit en 1773 à l’initiative des frères Labottière, imprimeurs et propriétaires d’un petit vignoble bordelais, le château qui abrite aujourd’hui l’institut culturel fut vendu à l’aube du 19e siècle à un entrepreneur du monde de spectacle qui le transforma en cabaret. L’hôtel particulier sera ensuite successivement la possession d’Antoine Gautier, maire de Bordeaux au milieu du 19e, puis de l’organisation religieuse La Compagnie de Jésus. Au tout début du 20e siècle, un incendie contraint les Jésuites à abandonner le lieu. Durant les années folles, le château sera propriété et résidence principale du couple Janine Lozes et Pierre Ferret. Lorsque le gouvernement français s’installera à Bordeaux en 1940, le château Labottière deviendra une annexe du lycée Montesquieu (qui porte à l’époque le nom de lycée Longchamp). Il est acquis au début du 21e siècle par le mécène Bernard Magrez qui entreprend des travaux de restauration et le dédie aux arts modernes et contemporain.

Les incontournables du quartier Labottière

Les jardins à la française du château Labottière, toujours magnifiquement entretenus, s’étendaient autrefois au-delà de la rue Durieu de Maisonneuve et de la rue Labottière. Deux autres hôtels particuliers sont édifiés sur ces parcelles, qui participent du charme et de l’élégance du quartier. Les cuisines de la Grande Maison Bernard Magrez sont dirigées par le chef étoilé Pierre Gagnaire. Près du Jardin botanique, à 10 minutes à pied du château, le Petit hôtel Labottière reçoit dans des chambres d’hôtes de luxe. Le château Labottière fait aujourd’hui le bonheur des amateurs d’art et des esprits curieux. Ses jardins paysagers sont un havre de paix et de verdure en cœur de ville. À quelques pas, le Parc Rivière recèle les ruines d’un ancien château dans son sous-bois. Les écuries rénovées du château abritent la Maison du jardinier et de la nature en ville, un espace de sensibilisation aux vertus du jardinage écologique.

Vivre rue Labottière

Calme et proche de toutes les commodités, le quartier Labottière est composé de belles demeures avec jardins, dont un certain nombre sont dotés de piscines. Les jardins paysagers du château et le parc Rivière sont des lieux de promenade agréables pour les familles. Ils font de ce quartier un secteur à la qualité de vie exceptionnelle. Places de stationnement, réseau de transport en commun et commerces de proximité facilitent le quotidien. Le quartier dispose d’une crèche, d’une école, d’un collège, ainsi que de la maison des Compagnons du devoir. La rue de la Croix-de-Seguey passe à proximité avec, à 500 m du château Labottière, l’église Saint-Ferdinand. La proximité du boulevard du Président Wilson facilite les déplacements dans la ville depuis le quartier.


Ces biens peuvent vous intéresser