Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, Barnes utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Crédit immobilier expatrié

Show detail - BARNES Bordeaux - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Bordeaux

Les étapes pour souscrire à un crédit immobilier lorsque l'on est expatrié.

Les français vivant à l'étranger ont la possibilité d'obtenir un prêt immobilier au sein d'une banque française afin de financer un achat immobilier sur le territoire français. Certes, les conditions sont différentes pour un expatrié en comparaison avec celles accordées à un français résident. En effet, peu de banques seront enclin à accepter votre dossier, celui-ci doit donc présenter toutes les garanties.

Découvrez la marche à suivre afin d'obtenir un crédit immobilier en tant qu'expatrié.

1 – Vérifier les conditions d'éligibilité à un crédit immobilier expatrié

Afin d'obtenir un prêt immobilier en tant qu'expatrié, il est important de remplir certaines conditions d'autant plus rigides :

Résider dans un pays politiquement stable

Si vous êtes un ressortissant étranger vivant dans un des pays de l'Union Européenne, de même que sur le territoire de l'un des principaux partenaires de la France tels que les États-Unis, l'Australie et le Canada, votre dossier sera recevable. Cependant, si vous êtes expatriés dans certains pays du Moyen-Orient, d'Asie ou d'Afrique, cela sera plus compliqué et suscitera de la méfiance d'autant plus s'ils se trouvent dans des régions du monde en proie à l'instabilité.

Avoir une situation professionnelle stable

Il sera beaucoup plus facile de prétendre à un crédit immobilier pour expatrié si vous êtes sous contrat de travail français et détaché à l'étranger, voire même sous contrat local, mais employé par une entreprise française. Néanmoins, si vous êtes employé par une société étrangère sous contrat local ou indépendant, l'établissement bancaire sera beaucoup plus regardant.

2 – Trouver une banque

Toutes les banques ne font pas le choix d'accorder un crédit immobilier aux expatriés du fait la complexité des dossiers et des risques encourus. Certaines banques comme les banques en ligne (Boursorama, Fortuneo, Hello Bank ! , B for Bank, etc.) refusent ce type de dossier. Les expatriés pourront tout de même se tourner vers les banques traditionnelles qui accepteront de financer votre achat immobilier en tant qu'expatrié.

D'autre part, il existe de plus en plus de courtiers immobiliers spécialisés dans le financement de ce type d'achat et qui seront plus à même de constituer un dossier solide et vous feront gagner du temps en vous évitant de nombreux aller-retours avec les banques.

3 – Fournir les justificatifs nécessaires

La constitution du dossier de financement du projet immobilier sera plus complexe que pour un dossier classique, en effet l'expatrié devra fournir davantage de documents étant donné que l'expatrié est potentiellement un client plus risqué.

Le dossier devra toujours contenir, et de façon la plus détaillée possible :

  • L'identité
  • La domiciliation actuelle
  • La situation matrimoniale et familiale
  • Les revenus exacts
  • Le contrat de travail en cours
  • La situation financière (endettement, prêts en cours, …)
  • L'état du patrimoine
  • Un bilan de santé peut même être demandé.

Les personnes expatriées dans un pays prélevant les impôts à la source devront alors document le « tax-return » dont ils vont bénéficier.

4 – Financement

Le coût de l'emprunt pour les non-résidents est d'environ 0,5% plus élevé qu'il ne l'est pour le marché classique étant donné qu'il y a un risque plus élevé à prêter à une personne ne résidant pas en France et de la lourdeur des différentes démarches administratives.

Conséquence directe de la réticente des banques, les expatriés devront également s'attendre à diverses obligations comme:

Maîtriser son taux d’endettement

En tant qu'expatrié, comme pour un résident français, le taux d'endettement ne doit pas dépasser les 33%.

Présenter un apport plus important qu'un résident français

Certaines banques peuvent exiger aux expatriés un apport initial allant de 20 à 30 % de la valeur du bien alors qu'un prêt normal ne demande un apport qu'à hauteur de 10%.

Garantir son prêt expatrié

Vous aurez l'obligation de garantir votre prêt contre différents risques : décès, perte totale et irréversible de l'autonomie, défaillance dans le remboursement du crédit. Vous devrez alors souscrire à une assurance emprunteur pour expatrié. De plus, une garantie réelle pourra être exigée par la banque et cette dernière n'acceptera que l'hypothèque conventionnelle sur le bien immobilier concerné par le prêt.

Vous souhaitez plus d'informations à ce sujet et investir dans l'immobilier à Bordeaux en tant qu'expatrié ? N'hésitez pas à prendre contact avec un consultant spécialisé de notre agence Barnes Bordeaux.