In order to provide you with services and offers tailored to your interests, Barnes
uses cookies. By continuing to browse the site , you accept their use. Read more

Le Cent33, nouveau restaurant gastronomique à Bordeaux

Show light - BARNES Agency, luxury real estate in Bordeaux

Barnes vous emmène au Cent33, la table du chef étoilé Fabien Beaufour, pour faire voyager vos papilles !

Une cuisine de qualité à déguster dans une ambiance décontracté

Situé à deux pas de la Garonne dans le quartier de Chartrons, près du jardin public et du musée d’art contemporain de Bordeaux, le Cent 33 s’affiche comme l’un des restaurants gastronomiques les plus prometteurs de la préfecture de Gironde. Sa façade sobre témoigne de l’authenticité du lieu. Ses larges ouvertures, qui permettent à la lumière naturelle d’inonder la salle, confère à ce restaurant bordelais une touche de modernité. L’intérieur ? Un mélange de raffinement et de simplicité qui lui donne un air convivial, des lampes au design contemporain et une lumière parfaitement réglée à la nuit tombée, idéale pour les couples qui recherchent une ambiance intime pour un dîner en tête-à-tête. Il suffit d’ailleurs de franchir les portes de l’établissement pour constater que les chaises rouges se marient à merveille avec la couleur bois des tables et le blanc des murs.

Ambiance simple et décontractée, avec un zeste d’innovation et une pointe d’exigence : telle est la promesse faite aux clients qui se restaurent au Cent 33. Pour surprendre ses convives et satisfaire leurs attentes, le chef et son équipe s’appuient sur leur savoir-faire, une passion inconditionnelle pour leur métier et quelques secrets dont certains ne seront peut-être jamais dévoilés. Mais on ne peut pas leur en vouloir. Après tout, les trésors méconnus sont les mieux gardés. Un d’entre eux, cependant, illustre à merveille les surprises qui vous attendent au Cent 33 : la robota. Ce terme nippon, qui provient du mot « robotayaki », désigne une technique de cuisson obtenue à partir d’un foyer de feu de bois. Cette sorte de grill, très répandu sur les bateaux de pêche japonais pour cuisiner et se chauffer, a donc été importé à Bordeaux, dans la cuisine du Cent 33.

Et encore, s’il ne s’agissait que de cela… La robota, intrigant mode de cuisson venu tout droit du pays du Soleil-Levant, mérite à lui seul le détour. Mais au Cent 33 à Bordeaux, vous aurez au moins 33 raisons de répéter l’expérience. Les plats proposés et la notoriété du chef figurent parmi les premières qui nous viennent à l’esprit.

Des plats gastronomiques qui évoluent au fil des saisons

Concernant l’assiette, la fraîcheur, la variété et la présentation sont les mots d’ordre du Cent 33. Tous les plats sont élaborés avec des produits de saison, préparés sur demande et servis aussitôt. La carte varie au gré des saisons et des envies du chef, désireux d’innover et de surprendre ses convives en permanence.

Pendant que vous sélectionnez dans les sections de la carte les spécialités de la maison qui émousseront vos papilles, vous pouvez initier votre voyage culinaire par du caviar du Périgord ou des gougères au Comté affiné. La robota vous fascine ? Craquez pour un morceau de bœuf d’Aubrac à la cendre (23 €), une truite fario (14 €), un délicieux black cod laqué en matelote bordelaise (22 €) ou une bisque de homard accompagnée d’une paume de ris de veau (22 €).

Vous êtes plutôt légumes ? Vous hésiterez probablement entre les betteraves avec chèvre frais (8 €) et les asperges blanches avec leur sauce aux huîtres et cacahuètes (14 €). A moins que vous ne préfériez le céleri à la truffe rôti avec son chèvre doux (12 €), les carottes au beurre d’orange et au gingembre (6 €), le poulpe en salade avec avocat et sauce orientale (13 €) ou le foie gras aux agrumes et au fenouil (12 €), une des spécialités de la maison qui rencontrent un grand succès. Du pinot blanc d’Alsace au Saint-Emilion (6 à 9 € le verre de 12 cl) en passant par le cocktail aux fruits de saison (8 à 10 €), n’hésitez pas à demander l’avis du chef pour trouver le vin ou la boisson qui s’accorde avec vos mets.

Envie de prolonger le plaisir ? Commandez une assiette des fromages du moment (12 €) avant de choisir votre dessert. Crunchy chocolats avec pop-corn (12 €), madeleines baignées dans leur crème à la fève de Tonka (6 €), pavlova à la pomme et à la rhubarbe (11 €) : l’embarras du choix au Cent 33 est un luxe, non un problème.

Le Cent 33 propose aussi aux groupes des formules spéciales : La Table du Chef pour les groupes de 6 personnes (210 € le midi, 330 € le soir) et la Table d’Hôtes pour les groupes de 7 ou 8 personnes (280 € le midi, 440 € le soir). Ces prix incluent plusieurs plats, l’eau et le café.

Un chef étoilé aux fourneaux : Fabien Beaufour

Derrière un grand restaurant, il faut une grande équipe. Et à la tête d’une grande équipe, un grand chef. Aux commandes du Cent 33, on trouve un grand professionnel dont la carrière et les récompenses parlent d’elles-mêmes : Fabien Beaufour. Ce Grenoblois surdoué réalise ses premiers pas dans la cuisine d’un restaurant à l’âge de 14 ans. Avide de voyage et de savoir, il part enrichir ses connaissances à Londres et aux Etats-Unis après un bref retour en France. Il intègre le restaurant

Eleven Madison Park de New York, où il devient rapidement sous-chef, et l’établissement gagne ses lettres de noblesse au point de recevoir une étoile Michelin et les louanges du New York Times.

C’est en Suisse, en 2011, que Fabien Beaufour débute officiellement en tant que chef. Il mise sur les produits du terroir et tisse des liens étroits avec les producteurs locaux, un suivi des matières premières et une quête insatiable de qualité qui se reflètent dans les plats qu’il élabore. Six mois plus tard seulement, ses efforts sont récompensés par une étoile Michelin et une excellente note de 16/20 dans le guide gastronomique Gault et Millau. 

Entre 2015 et 2018, Fabien Beaufour prend les rênes aux fourneaux du restaurant Dyades du Domaine des Etangs en Charente. Cette table incontournable dans la région est implantée dans un cadre verdoyant idyllique avec un potager de 1,5 hectares, symbole de la cuisine écoresponsable qui caractérise le lieu. Une nouvelle étoile Michelin vient confirmer le talent de ce jeune chef qui décide, fin 2018, d’ouvrir une nouvelle page de sa brillante carrière en inaugurant le Cent 33 à Bordeaux.